Les marchés de biffins : un outil performant de réduction des déchets


L’association Amélior a commandité auprès de AEFEL une étude portant sur la performance de prévention et de gestion des déchets du Marché social et solidaire de la Croix de Chavaux.

Celle-ci met en évidence que la tenue mensuelle de ces marchés permet le réemploi de 76 tonnes d’objets et produits chaque année.

L’étude démonter l’intérêt et la performance des marchés de biffins dans le paysage du réemploi

– Ils nécessitent peu d’infrastructures : ils peuvent se tenir sous les halles des marchés alimentaires les jours inutilisés, et ainsi en optimiser l’usage. Ils peuvent aussi être installés
sous les structures démontables mises en oeuvre pour certains marchés de plein vent

– Ils permettent une activité économique pour une partie importante des 200 exposants. Ainsi, l’étude sociologique montre que le gain moyen par marché est d’environ 95 €.

– L’activité de collecte des biffin.es qui se fait en porte-à-porte par nature, permet le regroupement et le réemploi de gisements diffus d’objets encore réutilisables. Il s’agit des objets laissés en évidence par les riverains les jours de collecte des encombrants ou dans les bacs d’ordures ménagères, ou directement donnés aux recycleurs. Ceci complète l’offre de récupération des recycleries qui fonctionnent plutôt en apport volontaire.

– Le potentiel de réemploi est très important. En effet, une tenue hebdomadaire du marché solidaire de la Croix de Chavaux permettrait de détourner par le réemploi 290 tonnes d’objets par an.

 

Téléchargez le résumé de l’étude ici : (à ajouter)