AEFEL a été créé avec une conviction: le développement durable n’est pas un effet de mode, il constitue un changement de paradigme nécessaire pour mener à bien la transition écologique.

Or, la temporalité du changement est trop longue comparée à l’évolution rapide des facteurs de basculement (épuisement des ressources, changement climatique, endettement public). Pour certains, comme Dennis Meadows, il est déjà trop tard pour procéder aux réajustements nécessaires, l’urgence est de préparer la résilience.

Nous envisageons la transition comme le moyen privilégié d’agir aujourd’hui avec les outils du développement durable tout en renforçant la résilience de demain. Nous privilégions une échelle pour agir: celle du territoire (intercommunalité, région).  Comme Elinor Ostrom, nous considérons que « la politique verte doit être impulsée de la base« .

Nous considérons que la sensibilisation des acteurs n’est qu’une première étape dans le processus de changement. L’engagement de tous vers la transition ne peut reposer que sur le renforcement des capacités de chacun et une vision positive et partagée du monde souhaité.