Marchés forains éco-responsables – Zéro déchet


Bannière marché

Objectif

Objectif zéro déchet sur les marchés forains alimentaires

Déchets non triés sur un marché

Marché Zéro Déchet

AEFEL accompagne les collectivités et organisateurs de marchés dans une démarche éco-responsable tendant vers un marché zéro déchets. A l’ordre du jour, suppression des sacs plastiques, tri et valorisation des biodéchets, des cartons, des cagettes, de la glace des poissonniers …

Enjeux

  • RÉDUIRE ET MIEUX VALORISER LES DÉCHETS PRODUITS SUR LES MARCHÉS D’UN TERRITOIRE

– Se mettre en conformité avec la réglementation applicable aux sites classés Circulaire biodéchets ;

– Se mettre en conformité avec la réglementation Réglementation 5 flux imposant le tri du carton, verre, bois… ;
– Participer à l’économie circulaire en luttant contre le gaspillage alimentaire par la redistribution des denrées alimentaires encore consommables mais commercialisables ;
– Améliorer vos performances de tri des matériaux secs et des biodéchets pour atteindre plus de 80% de déchets recyclés.

  • TROUVER UN ÉQUILIBRE ECONOMIQUE A TRAVERS LE RECYCLAGE
  • SENSIBILISER ET IMPLIQUER LES COMMERÇANTS NON SÉDENTAIRES ET LEURS CLIENTS
Marché zéro déchet - tri et valorisation des biodéchets des poissonniers

Les commerçants sont impliqués dans le tri des déchets

Notre proposition

Notre démarche vous amène en trois étapes vers un marché éco-responsable, un marché zéro déchets.

  • DIAGNOSTIQUER 

– Quantifier les flux de déchets;
– Estimer le coût réel de la gestion actuelle des déchets du marché ;

– Analyser les contraintes (de place, d’organisation, mais aussi les freins sociaux et psychologiques) ;

– Identifier les opportunités (filières de tri et de valorisation, solutions de réemploi, associations de solidarité) ;
– Établir des préconisations d’optimisation chiffrées ;

  • EXPÉRIMENTER UN MARCHE SANS DECHET

Nous vous proposons de tester les solutions proposées lors d’une « opération pilote » lors d’un jour de marché comprenant :
– La mise en place d’une gestion optimisée des déchets (tri à la source par flux),
– La collecte des denrées encore consommables et une redistribution alimentaire (par exemple sur le modèle de la tente des glaneurs),
– La sensibilisation des commerçants et de leurs clients (affiches et signalétiques)

  • PÉRENNISER

A partir des résultats de l’expérimentation, le rapport de bilan qualitatif et quantitatif permet de programmer la pérennisation et/ou la généralisation du dispositif à l’ensemble des marchés alimentaires.